Association reconnue organisme d’intérêt général 

HISTOIRE


La Sclérose En plaques (SEP) est une maladie auto immune qui touche environ 100 000 personnes en France. Elle apparaît le plus souvent entre 25 et 35 ans et concerne en majorité des femmes (les 3/4). Chaque jour, 11 nouvelles personnes font face au diagnostic. Le degré de handicap est plus ou moins lourd selon le sujet car la SEP revêt des formes très variées. Cette pathologie complexe bouleverse la vie familiale, professionnelle et suscite moultes inquiétudes. Chaque malade et son entourage doivent faire face aux difficultés. La SEP est une pathologie dont on parle peu et la prise en charge peut s’avérer fastidieuse selon son évolution.

Lorsque le handicap ne permet plus le maintien à domicile, trouver une place à temps plein dans un centre médicalisé dédié à la SEP relève du parcours du combattant. Les Pays de Savoie ne jouissent d’aucune structure de ce type. Les malades sont déracinés ou admis dans des centres où cohabitent de multiples pathologies, ce qui peut engendrer des difficultés supplémentaires. Les familles sont éloignées, accentuant ainsi le sentiment de détresse.

En février 2014, Cécile Monod, dont le frère Nicolas est atteint de la SEP, créé avec Sophie Monnier, l’association SEPas Impossible. Yan-Gaëtan Olivo les a rejointes depuis.

Informer, Orienter et Convaincre tels sont les objectifs de SEPas Impossible.

Informer le grand public, Orienter les malades et leur famille et Convaincre les pouvoirs publics pour qu’un foyer d’accueil médicalisé voit le jour dans la région. Nous sommes TOUS concernés.

SEPas Impossible ne prétend pas se substituer au corps médical ni aux pouvoirs publics, nous sommes une association tournée vers les malades, agissant pour que les choses bougent et pour que les personnes atteintes de SEP soient dignement prises en charge dans les Pays de Savoie.